Accueil du site > Archives > Activités du centre > Table ronde : Identité culturelle et complexité

Table ronde : Identité culturelle et complexité

Dernière mise à jour le vendredi 13 novembre 2009

IDENTITÉ CULTURELLE ET COMPLEXITÉ

 

Table ronde coorganisée par
l’UMR 8163 « Savoirs, Textes, Langage » de Lille 3
et l’EA 2482 « Groupe de Recherche Antiquité, Moyen Âge, Transmission Arabe » de Paris 1

 

samedi 4 octobre 2008, de 9 à 18 heures
salle Cavaillès de l’UFR de philosophie de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
17, rue de la Sorbonne, Paris Ve
Escalier C, 1er étage

 

 

Tours, BM ms. 679, f. 58v, début XIVe siècle, d’après le site Enluminures

Un maître ès arts commente le traité pseudo-aristotélicien De Mundo. Il montre à ses étudiants les sphères célestes qui composent le système du monde. Les personnages ailés qui tiennent entre leurs mains ces sphères sont autant les anges de la tradition biblique, que les Intelligences motrices d’Aristote et de la philosophie arabe.

 
 

La récente polémique suscitée par le livre de Sylvain Gouguenheim, Aristote au Mont-Saint-Michel. Les racines grecques de l’Europe chrétienne, amène les médiévistes à se poser un certain nombre de questions. L’une d’elles est centrale : En quoi ce livre est un déni à la méthodologie historique et à la déontologie des historiens ? Elle sera traitée de différents points de vue : histoire de la philosophie, histoire des sciences, histoie de la médecine, histoire sociale (Maison de la Sagesse), codicologie (Jacques de Venise), analyse linguistique… Il s’ensuit deux autres questions, qui seront également abordées : Comment un éditeur prestigieux a pu faire paraître un pareil livre ? Pourquoi une presse de qualité a-t-elle pu lui réserver un accueil aussi élogieux ?

Il ne s’agit pas d’instruire le procès d’un auteur ni d’instaurer une police de l’intelligence. Il s’agit de s’interroger sur les conditions de la production et de la diffusion du savoir. Les médiévistes sont aussi des citoyens et leurs recherches conduites grâce aux deniers publics doivent dépasser le monde clos des spécialistes pour se faire entendre dès lors qu’une controverse touche au millénaire médiéval de l’histoire européenne.

Cette table ronde vise par dessus tout à introduire plus de rationalité et de sérénité dans les débats actuels sur les rapports entre les cultures.

 

Intervenants  : Hélène Bellosta (CNRS), Franco Cardini (Istitut Italiano di Scienze Umane, Florence), Sten Ebbesen (Institute for Greek and Latin, Copenhagen), Abdelali Elemrani-Jamal (CNRS), Marie-Geneviève Guesdon (BNF), Danielle Jacquart (EPHE), Jean Jolivet (EPHE), Max Lejbowicz (Paris 1), Irène Rosier-Catach (EPHE) ; des contacts sont en cours pour couvrir d’autres champs de la recherche.

 Le programme définitif sera arrêté au début du mois de septembre.

 

Portfolio

 

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0